samedi 27 février 2016

Photojournal

À Bruxelles, je n'ai pas vu l'exposition de Daniel Buren au Bozart, j'ai mangé plus de crevettes et de choux de Bruxelles que de moules et de frites, j'ai pris le bus, le train, le métro, le tramway, je n'ai pas été à Ostende, je suis entrée dans une librairie chaque jour sauf le dimanche, j'ai regardé souvent le ciel changer de couleur, j'ai passé du temps à Paris, j'ai passé du temps avec des gens que j'aime, j'ai imprimé deux petits livres, j'ai reçu des cartes postales, j'ai écrit dans des cafés en buvant des laits de soja chauds et mousseux, j'ai regardé souvent le ciel changer de couleur, je n'ai jamais pris la bonne clé du premier coup pour ouvrir la porte d'entrée de mon immeuble, j'ai raturé beaucoup de choses, je me suis mouché et j'ai vu des médecins, je n'ai pas fait la vaisselle, j'ai attendu avec impatience des rendez-vous skype, je n'ai pas mangé de gaufres, j'ai eu les pieds mouillés, j'ai regardé souvent le ciel changer de couleur, j'ai perdu la voix, j'ai parlé de moi, j'ai parlé aux murs et les murs m'ont parlé.











La librairie Tipi Bookshop

Je n'ai jamais autant exploré les librairies que pendant ma résidence à Bruxelles. Parmi toutes les librairies que j'ai découvertes, j'ai eu un vrai coup de coeur pour la librairie Tulitu, où j'ai présenté une exposition, pour celle du Wiels dont je parlerai prochainement, et pour Tipi Bookshop, une librairie spécialisée dans le livre de photo :





Parmi tous les livres que j'ai effeuillés dans la librairie Tipi Bookstore, je vous présente quelques uns de ceux que j'ai retenus, parce qu'ils parlent de disparition, d'effacement, de traces, de mémoire et de mort. Mais j'aurais pu passer tous les jours dans la librairie que j'aurais chaque fois eu un coup de foudre pour un nouveau livre. 




I DO NOT WANT TO DISAPPEAR SILENTLY INTO THE NIGHT, KATRIEN DE BLAUWER
I do not want to disappear silently into the night de Katrien de blauwer from Tipi Bookshop on Vimeo.

Juste ce titre - I do not want to disappear silently... - pourrait suffire à expliquer mon coup de coeur pour ce livre qui présente une série de collages réalisés à partir de vieux magazines et livres. L'artiste donne un nouveau sens à ces images, tout en les sauvant de la destruction. Le livre construit une narration dans laquelle intimité et anonymat se conjuguent ensemble.


TEN DISCIPLES, TSUTOMU YAGAMATA




«I do not clearly recall if it was when I was preparing for my father’s death after hearing that he had been diagnosed with cancer and only had a short time to live, or if it was when my child was born, that I learned about the valley where cancer patients gather. The spa of Tamagawa is deep in the rural mountains of Akita prefecture in northern Japan. The valley is filled with radioactive rocks and the ground temperature is high. The air is thick with sulfuric fumes from volcanoes from nearby volcanoes. When I look closely, I see people lying here and there on stretch of gray rock. People fighting cancer throw themselves at the mercy of the radiation that fills the valley and get exposed to the heat of the Earth. »



taches & traces, premiers essais photosensibles d'hippolyte bayard 


«Consisting of sixty-nine boards of photographs, Hippolyte Bayard’s Album d’Essai attests to his trials and errors, test and experimentation, at a time when photography was not yet photography.»


shining in absence, erik kessels



Amc2 journal Issue 12 «Shining in Absence» is about the space left by the disappearance of photography both as an idea and as a material object. It is also a memento mori for Frido Troost (1960–2013) the Dutch photo historian and archivist. His organisation ICM (Institute of Concrete Matter) in Haarlem was acquired by AMC London shortly before he died. He is missed by many friends for his warmth and innate understanding of the boundless nature of photography.




illa, salva lopez





Ce que j'aime dans ce livre, c'est le dispositif des photographies tantôt imprimées sur le côté visible de la page, tantôt imprimées à l'intérieur des pages pliées en deux. Elles deviennent alors presque invisibles, à moins de détruire le livre.



Et puis j'ai aussi aimé ces deux petits livres :


DUSK BY JULIE VAN DER VAART



«By playing an association game the book is formed. DUSK consists out of 27 analogue black and white images taken from four different photography series in which landscapes and human figures play a central role. The overall atmosphere of the book is a slight feeling of melancholy.» Et en plus, l'artiste l'a imprimé en riso... Source: http://www.selfpublishbehappy.com


le fond de l'air est rouge, anne bossuroy 


Le montage de ce livre est aussi passionnant que tous les autres livres faits par Halo Publications.


Le Drap Blanc, derniers jours de ma résidence d'écriture à Bruxelles


Depuis janvier, je suis en résidence d'écriture du CALQ à Passa Porta à Bruxelles. Je suis en train d'achever un projet de livre sur lequel je travaille depuis plusieurs années. Pendant ma résidence, j'ai terminé certaines parties, j'ai réfléchi à la forme finale que le livre allait prendre, j'ai rencontré des gens très inspirants, j'ai beaucoup été dans les librairies (mais ça, j'en reparlerai plus tard), j'ai été encore plus souvent malade que je n'ai été dans des librairies (et c'est pas peu dire), j'ai douté de l'intérêt de mon projet, j'ai douté d'à peu près tout ce sur quoi je travaillais en ce moment, de nouveaux projets ont pourtant émergé, des projets d'écriture, des projets en collaboration avec des personnes qui ne le savent même pas encore, et puis, j'ai aussi compris qu'après ce livre, il me faudra prendre une pause. Et que cette pause se prépare déjà un peu une forme et un chemin.

Hier soir, j'ai présenté ma démarche et mon expérience de résidence à la librairie Tulitu, une très belle librairie spécialisée dans la littérature québécoise, et surtout, tenue par deux libraires très impliquées culturellement. La rencontre était animée par Ysaline Parisis, journaliste littéraire dans le journal Le Vif. Mon travail en cours est exposé à la librairie jusqu'au 11 mars, et vous pouvez vous procurer un petit livre d'artiste édité en 30 exemplaires pour l'occasion. 








vendredi 12 février 2016

Comme dans un rêve, Maria Fischer


Les liens qui se tissent, dans un livre, ne font pas appel à la vue, mais à la mémoire. Chaque page tournée à beau faire disparaître ce que les précédentes contenaient, le souvenir qu'on a fabrique des petits fils invisibles organisés en réseaux de sens. Maria Fischer, dans ce livre sur les rêves, matérialise ces connexions à l'aide de fils de couleur.











dimanche 7 février 2016

Things I Never Told You, Susan Kordalewski

Things I Never Told You
Susan Kordalewski
Book, 208 pages, 6″x9″, 2015. Edition of 50, signed and numbered.

Toutes ces choses qu'on n'a pas dites à ceux qui ne sont plus là pour les entendre, Susan Kordalewski les a écrites à l'homme qui l'avait quittée en créant une fausse adresse courriel à laquelle elle envoyait toutes ses missives. Puis elle a rassemblé tous les messages dans un livre pour que les phrases puissent exister publiquement sans que le privé soit dévoilé. 

«During the years 2007-2009 I was living in London, UK, working on my MFA. In August 2009 my partner moved back to his home country, and a month later I moved back to mine.
After he moved away I registered a fake email account in his name.
Enclosed in this book are all the emails I sent to it.»