mercredi 28 janvier 2015

Villes noires, Imaginaires citadins, Lucie Larousse et Agathe Senn



52 pages noir & blanc, découpés à la main, relié avec dos toilé. 9 exemplaires.
Réalisé par Lucie Larousse et Agathe Senn, avec l'aide de Julie Bierling et Juliet Vathelet, les Imaginaires citadins est un livre magnifique sur la ville basé sur un texte de Charles Péguy. Les artistes ont utilisé des cartes à gratter pour leur dessin et les ont découpées à la main, rappelant ainsi l'univers de la gravure.






mardi 27 janvier 2015

Sous le lit, Marie Mirgaine


J'ai découvert le travail de Marie Mirgaine lors de festival de Fanzines de Paris. Elle y exposait un très beau zine de cadavres exquis de monstres fait avec Lucie Larousse. À la manière des Cent mille milliards poèmes de Mallarmé, le livre invite à composer des monstres difformes en assemblant jambes, bustes et têtes différents.  J'en ai profité pour aller voir ses autres gravures. J'aime beaucoup les masses de couleur qui prennent forme, un peu comme les ombres inquiétantes de la pièce se transformaient en monstres grâce à nos peurs et nos imaginations d'enfant.

















dimanche 25 janvier 2015

Detox, Laura Callaghan



D










Rose, Laura Berger


J'ai découvert Laura berger avec ses fanzines, mais j'ai une préférence pour sa peinture dont la candeur est moins directe. En fait, j'aime cette naïveté du dessin et des thèmes ; elle me fait du bien, me fait sourire, même si elle pourrait facilement finir par me taper sur les nerfs certains jours.  













Source: http://www.lauraberger.com

mercredi 21 janvier 2015

Le corps du livre, International society of Typographic Designers

International society of Typographic Designers, Cosmetic Typography Surgery, 16 pages, 8 x11 ''
Typo: Futura, Baskerville, Optima, Cooper Black
Cosmetic Typographic Surgery est un magnifique manuel qui vous invite à travailler la page comme d'autres coupent, réparent et maquillent le corps humain. je l'ai découvert sur le site Underconsideration que j'aime particulièrement parce qu'il me donne presque l'impression de feuilleter les livres qui sont présentés. En plus, il y a la mention de ces petites informations qui nous taraudent quand on découvre un livre sur un écran d'ordinateur: la taille du livre, les polices utilisés, le papier, la reliure...