mercredi 24 octobre 2012

Dans un bar, des histoires, Vera Frenkel





...from the transit bar/...du transit bar, 1994, Toronto.

...from the Transit Bar est une installation vidéo qui prend place dans un décor de piano bar. Des écrans sont disposés dans l'espace. Un pianiste et un barman travaillent. Le visiteur peut s'asseoir où il veut, lire les journaux, commander un verre. Sur les moniteurs, 14 personnes racontent leur histoire d'exil, de déportation, leur difficulté d'appartenance à une communauté, ou celle de trouver son identité entre plusieurs cultures, parlent d'amour ou du bar.  Le visiteur est entraîné dans un univers où vérité et fiction, passé et présent, art et vie se mélangent. Ils ne sont pas opposés, mais en continuum, s'appuyant sur un enchevêtrement narratif (Ricoeur). L'expérience des migrants, entre mémoire et invention, est transformée en récit.

«We are all, in the end, stories in search of a storyteller, someone who remembers.»

«Cette parole construit l'espace d'un présent de la mémoire personnelle mise en partage et devenant un présent historique comme espace commun d'expérience».
[Lisa Steele, «Committing memory», in Vera Frenkel: Les bandes sonores/Videotapes, Ottawa, 1985]

Source: CSW, VeraFrenkel

David Shrigley







mardi 23 octobre 2012

My faded memoirs




My Faded Memoirs & The Power of One.
Art Installation by Adida Fallen Angel (Adi Khavous)

«Life is nothing but a collection of memories, fading away…
If you want to hold on to something you had better learn to let go.»

Riens, Karen Trask

Riens, 2012
Riens, 2012
«Penser le «rien», c’est déjà lui donner un corps, c’est renverser l’absence annoncée.»
Dans  Où vont les motsdes centaines de dictionnaires sont démantelés et transformés en une série de sculptures ainsi qu'en une immense murale. Leurs pages imprimées sont ou bien déchirées en morceaux et recyclées en nouvelles feuilles de papier ou reconstituées en longs fils de papier par un processus de filage. Ce projet est fondé sur le désir de subvertir le pouvoir et l'autorité de certains types d'écrits et de souligner la présence du papier utilisé pour imprimer ces textes.

Snow Piece
Snow Piece
Inside passage
Inside Passage, détail

Samedi dernier avait lieu le vernissage de l'exposition «Riens», de Karen Trask. L'artiste utilise le papier pour donner forme à l'absence.


mardi 16 octobre 2012

Les livres illisibles de Bruno Munari





L’artiste et designer italien Bruno Munari (1907–1998) commence en 1949 la série des livres illisibles (libri illeggibili). Les paroles y disparaissent et le médium lui-même devient le message, laissant le «récit» à la perception de l’objet dans sa matérialité.

Pour Munari, il s’agit avant tout d’une exploration formelle et conceptuelle des principes de la communication visuelle, qui est directement liée au futurisme dans les années de l’entre-deux-guerres. Sa production favorise la participation du lecteur qui devient également acteur en composant lui-même son interprétation du livre, devenu objet. Certains ouvrages de Munari se présentent sous forme de feuillets à ordonner selon son envie et son imagination. Chaque nouvelle configuration explorée amène une re–découverte de l’œuvre, témoignant de son infinie richesse.

Source: AIERTI, Boumbang

lundi 15 octobre 2012

Cigarette et idéologie, Xu Bing






Xu Bing, Tobacco Project: Red Book [Volume 1 et 2], 2000
Xu Bing est un artiste conceptuel chinois qui travaille avec le language, l'écriture et le livre.  Tobacco Project: Red Book set composé de deux étuis à cigarettes, contenant chacune 12 cigarettes sur lesquelles sont imprimées des lignes du manifeste de Mao.

Source: cmd

dimanche 14 octobre 2012

Truismes




Publié à compte d’auteurs à Montréal en 2010
Édition de dix copies françaises, dix anglaises

J'avais découvert le Carrousel encyclopédique des grandes vérités de la vie moderne grâce à Élise Lassonde, conservatrice à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Ce livre-objet se compose de quatre-vingt diapositives porteuses de truismes trafiqués, consultables à l’aide d’un projecteur ou à main nue. 

D'un temps révolu, Marie-Claude Fournier


Source: Marie-Claude Fournier, Dailight